Édith Piaf 
La voix, le geste, l'icône LIVRE  
 
Chapitre III - La scène de Piaf

L’opportunité du Gerny’s pointe toute sa vulnérabilité sociale : pas de costume, pas de tenue corporelle appropriés, peu de chansons. Beaucoup d’anecdotes furent écrites à propos de cette performance initiale. Nous n’en retiendrons que l’idée de l’art comme saut brusque dans l’inconnu, comme maintien au bord de l’abîme. Car ce soir-là de 1935, devant l’auditoire huppé du cabaret, la môme risque davantage le rejet, le dédain que l’adhésion.

Contre toute attente, cette petite personne déplacée convainc par son étrangeté. La rumeur à son propos enfle. Mais c’est toujours comme phénomène vocal que l’on vient l’applaudir et c’est en ce registre que se construit - avant l’assassinat de Leplée - sa réputation naissante. C’est encore cette sorte d’animalité de sa voix qui retient seule l’attention. Parce qu’elle dénote, elle étonne des oreilles habituées à des résonnances plus lisses, plus claires, plus rondes. Son air de venir d’ailleurs, de si loin n’est pas non plus sans influence sur sa fulgurante renommée. Le souffle de Piaf -les voisements propres à ce geste vocal- stupéfie ces spectateurs-là, les gens de métiers de même mais les émeut-il déjà vraiment ? Peut-être leur fait-il un peu peur.

L’entrée dans la peau, dans le rôle de la chanteuse de scène passera par  Raymond Asso  et Marguerite Monnot  « Elle avait la fierté d’un mendiant espagnol » déclara Asso à propos de celle dont il prétendra  avoir inventé le style. Mais le roman de formation et des métamorphoses décisives passent par lui : le travail de l’empreinte vocale, de la diction, du message, du répertoire en vue d’une carrière.
 
 
 
 
 
  Offrez cette année, à vos amis, un cadeau réellement séduisant !  
 




  Livre Edith Piaf
CHAPITRES DU LIVRE D'EDITH PIAF
Édith Piaf, la voix, le geste, l'icône
Délier, relier
L'icône
La scène d'Édith Piaf
Langages scéniques
Ombres rétrospectives
Nocturnes des femmes
La voix, l'écoute, l'écrit
Anamnèse
 
Commander livre Edith Piaf par Joëlle Deniot
 
  Écoutez la chanson d'Édith Piaf   Écoutez la chanson d'Édith Piaf  
 
 
Du cirque ambulant à l'Olympia
 
 
   
 
     
  Café-concert, music-hall, cinéma-music-hall, cabaret…autant de formes historiques d’accueil du divertissement et de la chanson. Le vingtième siècle les voit naître, prospérer et/ou décliner. D’origine hexagonale, d’origine anglo-saxonne, chacune de ces salles essentiellement urbaines, d’abord parisiennes et marseillaises, pour une moindre part, ont déjà, avant la venue de Piaf à la lumière, donné le ton du loisir populaire dans le premier tiers du siècle. Chacun de ces espaces a déjà configuré, selon des logiques de genres et de styles, des modes d’insertion, des modes d’écoute de la chanson dans l’économie spectaculaire socialement très hiérarchisée des villes.

Lorsque la môme Piaf débute sa carrière, l’univers du caf’conc’ s’efface, remplacé par celui du music-hall où elle réalisera ses plus grands tours de chants. ABC, Bobino, Folies-Belleville, Olympia sont ces terres d’élection ; les salles de cinéma du Coliseum, du Gaumont-Palace également. Curieusement les mondes new-yorkais de l’art feront (et font toujours) d’elle, l’emblème de ce que l’on nomme outre- atlantique « chanteur, chanteuse de cabaret », lieu où elle se produira pourtant que très peu en France et très peu aux États-Unis, puisque c’est au Carnegie Hall qu’elle subjugua le public new-yorkais.
 
 
 
 
 
Joëlle- Andrée DENIOT
Édith Piaf, la voix, le geste, l'icône
Esquisse anthropologique
396 pages, 90 illustrations
  25, boulevard van Iseghem
44000 - Nantes
Téléphone : 02 40 74 63 35
E-mail :
joelle.deniot@wanadoo.fr
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Formation professionnelle - LCA Performances Ltd - Formation professionnelle